Exposition MANIÈRE NOIRE — Quand l’ombre gagne

CHRISTINE RAVAUX est née en 1961 en Belgique. Après une formation à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles de 1983 à 1987, Christine Ravaux poursuit son parcours à l’Académie des Arts d’Etterbeek (Atelier Pasternak - Dyckmans) jusqu’en 1989.
Installée en Belgique, Christine Ravaux, passée maître dans la technique de la manière noire, multiplie les expositions sur sa terre natale : Bruxelles, Namur, Tournai, Mons, La Louvière, Liège, Anvers, ...

“Avec ses manières noires comme la nuit
Une nuit de velours cachée dans ses jupes
Gravée ciselée burinée pressée
Avec ses bougies ses noyaux ses doigts
Ses pendentifs ses tétons ses cactus
(tout ce que vous voudrez peu importe)
Christine Ravaux cherche à révéler
Avec des babioles des bibelots abolis
Des objets poilus piquants ocellés
Tatoués géographiés oblongs bigarrés
Surpris dans cette nuit américaine
Saisis en plein jour par l’obscurité
Des monticules qui poussent d’eux-mêmes
Comme prairies sauvages sous la lune
Le fort étant de faire croire en ces matières
Qui n’existent pas avec quelques outils
Du papier presse une vie consacrée”

François Liénard

MIKIO WATANABÉ est né en 1954 à Yokohama au Japon. Après des études à Tokyo, il part à Paris en 1977, où il s’installe pour travailler. De 1979 à 1981, Mikio Watanab é apprend la gravure avec S.W. Hayter à l’Atelier 17, à Paris. Dès 1981, il se consacre à la manière noire sa technique favorite où il donne à voir des nus sensuels sortant de la pénombre. Il s’installe en 1999 à Pierric en Bretagne avant d’ouvrir en 2001 un atelier à Paris.

Le corps humain est aussi beau qu’une pierre ou un arbre. Mes oeuvres sont le fruit de mes efforts pour restituer le plus fidèlement possible la beauté que je perçois dans la nature. Donc il est essentiel que je m’exerce sans relâche et sans défaillance à polir mon être”.
Mikio Watanabé

JUDITH ROTHCHILD est née en 1950 à Boston (USA). Après un diplôme obtenu à l’école d’art de Rhode Island, elle part étudier à l’Akademie für Angewandte Kunst, à Vienne en Autriche. Installée depuis 1974 dans le sud de la France, Judith Rothchild crée avant tout des pastels. Elle a découvert la manière noire depuis quelques années, prenant plaisir à chercher dans le noir toutes les nuances du gris et réalise de superbes natures mortes à partir de la profondeur de la plaque. Depuis 1997, elle grave et réalise des livres d’artistes à 4 mains avec son mari Mark Lintott pour la maison d’édition créée par eux, les Editions Verdigris.

“Je travaille pour trouver la lumière au fond de la surface veloutée de la plaque, directement sur le cuivre, d’après le sujet, et sans études préparatoires. Le travail est fait en couches successives et la plaque garde la mémoire de chaque geste de la main”.
Judith Rothchild